Agresseurs à la machette ou mutins de la politique bluffante de nos gouvernements :TOUT VA BIEN MADAME LA MARQUISE
M5znUpload

Agresseurs à la machette ou mutins de la politique bluffante de nos gouvernements :TOUT VA BIEN MADAME LA MARQUISE

/ نشر في 29 يوليو 2016 - 7:02 م
Agresseurs à la machette ou mutins de la politique bluffante de nos gouvernements :TOUT VA BIEN MADAME LA MARQUISE

A l’heure où les marocains sont plongés dans une paranoÏa inhabituelle suite à moult agressions commises par des délinquants armés de machettes, il est de mon devoir en tant que citoyenne marocaine d’exprimer ma totale compassion pour toutes les victimes de cette barbarie naissante au Maroc.
En revanche ,et sans vouloir faire l’apologie de la violence dans nos rues, affirmer que ces déchaînés sont le fruit du hasard , ou des réfugiés politiques en quête d’asile serait le plus ignoble des mensonges.Ce sont les enfants naturels d’un pays qui a tout fait pour les abâtardir et les déshumaniser.Ce sont les enfants rejetés par l’Etat ,stigmatisés par la société et livrés à la vindicte publique.. Au lieu d’être encadrés dès leur tendre enfance ,dans un milieu scolaire adéquat à leur épanouissement ,ces miséreux sont tassés tels des moutons de Panurge ,dans des classes –dortoirs où les conditions minimes de l’éducation saine sont absentes. 55 mômes en moyenne,sont confiés à un maître d’école qui peine à jongler avec deux trois niveaux à la fois. Au bout du compte , tout ce beau monde passe bon gré malgré au collège .Tout ce beau monde doit réussir car le ministère mise sur l’école de la réussite .Belle initiative lancée par des irresponsables qui consiste à faire réussir tous les élèves même avec une moyenne générale de 6 .50 sur 20 en 1ère et en 2ème année du collège puis de les mettre à la porte quand ils passent au brevet ,car leur niveau cognitif et langagier réel correspond à peine à celui d’un enfant du CP .
A L’âge ingrat de l’adolescence ,ils se retrouvent livrés aux gémonies et vivent très mal leur précarité.En plus d’être en proie à une crise identitaire qui les ronge ,ils se jettent aveuglèment dans le monde de la drogue et des psychotropes et certains cherchent refuge auprès des mafiosos de DAESH .
Notre mal vient de notre école qui enfante des illettrés inaptes pour la vie en société. Je me permets à ce titre de citer une parole précieuse de Victor Hugo, qui aurait dû inspirer nos politichiens véreux ,qui n’ont cure que d’amasser des fortunes colossales au détriment de la masse populaire paupérisée et écrasée par le poids de la réalité économique du pays .OUVREZ DES ECOLES ET VOUS FERMEREZ DES PRISONS . Si l’Etat se soucie vraiment du devenir de ses citoyens ,il devra se focaliser davantage sur une réforme profonde du système scolaire en agonie,revaloriser le statut des enseignants piétinés par des stratégies politiques machiavéliques et construire des internats pour loger les milliers d’élèves contraints d’abandonner les bancs de l’école à cause du nombre de kilomètres qu’ils parcourent tous les jours.
Quand nous livrons notre sort et celui de nos enfants à des ministres plus soucieux de renflouer leurs comptes en banque que de s’atteler honnêtement à leurs tâches,ne nous étonnons pas devant un tel dérapage. En attendant ,il n’est pas permis de perdre espoir dans le pays des mille et un visages.

[success]Samira SIDRI[/success]

التعليقات مغلقة.